Faut-il travailler avec un métronome ?

Pour une fois, la réponse sera franchement... oui !

Oui, mais qui n'a pas été agacé par ce clic, froid, imperturbable, qui nuit souvent à la musicalité. On a parfois l'impression de n'entendre que ce martèlement sans fin qui vous fait presque oublier ce que vous êtes en train de travailler. Alors quelques conseils...

Pas tout le temps

Tout d'abord il ne faut pas jouer tout le temps avec un métronome.

Il faut aussi laisser la place à un moment donné à l'interprétation, à la possibilité d'accélérer ou de ralentir. Enchaînez donc les passages "studieux" avec le métronome puis des moments plus libres pour éviter de vous lasser.

La mise en place d'accords ou d'un phrasé mélodique, le travail de la technique journalière sont souvent intéressants à pratiquer sur un métronome. Lorsque l'on a avancé sur le sujet, on peut passer à autre chose et oublier le "clic infernal"

Ne pas dramatiser le métronome

Il ne faut surtout pas être obnubilé par le fait de jouer parfaitement sur les battements. il faut essayer de jouer (s'amuser) avec le métronome et ne pas le subir. Si vous vous sentez "stressé" par ce clic, arrêtez tout. Il vaut mieux jouer de façon imparfaite mais avec plaisir que l'inverse.

Il y a maintenant dans le commerce des petites boites à rythme qui sont des alternatives très intéressantes à un simple métronome. Il est ainsi plus intéressant de jouer sur des petits rythmes de batterie. Après tout, l'important est de suivre le tempo et pas seulement un simple clic un peu lassant.

Le simple fait aussi de pouvoir varier le son du métronome peut être intéressant pour éviter une certaine lassitude.

Pourquoi aussi, si cela est possible, ne pas jouer plutôt sur des musiques "vivantes" qui vous serviront de métronome. Si vous travaillez la grille harmonique d'une chanson, il est facile et beaucoup plus musical de la mettre en pratique sur l'original non ?

Comment utiliser le métronome

Le métronome est trop souvent utilisé sur le battement de chaque noire de la mesure comme ci-dessous. Vous entendrez toujours une mesure de décompte en noires égales avant la petit chanson enfantine qui nous sert d'exemple :

noires tempo 60

La première chose à faire pour bousculer tout cela est d'accentuer plus fortement les temps 2 et 4 de la mesure :

croches tempo 60

Puis, faites jouer le clic uniquement sur les temps faibles de la mesure :

clic tempo 60

Le jeu du métronome sur les parties faibles du temps est encore plus difficile :

noires tempo 60

Une autre chose assez perturbante est de placer un double clic sur les deux premières doubles croches de chaque temps :

blanches tempo 120

Un dernier exemple sur la 2ème double croche du temps...

clic tempo 60

Conclusion

Vous pouvez ainsi construire de multiples clics de ce type avec une petite boite à rythme.

L'idée ici est donc de vous "perturber" pour mieux vous concentrer sur votre phrasé musical à travailler.

Vous verrez que parfois cela change pas mal de choses et que vous finirez par jouer avec ce clic.

Le but final est bien d'essayer d'intégrer ce clic (ce tempo) dans son corps et non de le subir de façon extérieure.